Quelques raisons d’interdire le tow-in

Il y a une quinzaine de jours, j’ai surfé sous le vent (et les nuisances) de jet-skis venus faire les marioles au vvf de capbreton.
Outre le bruit, l’eau avait un sympathique goût d’essence et j’ai eu une trachéite le lendemain…
A côté du débat sur leur intérêt ou non dans le surf de gros, l’occasion de rappeler quelques sympathies sur ces engins et leur utilisation :

Pollution
Un chiffre que j’ai relevé sur plusieurs sites, dont l’agence de la qualité de l’air américaine, 1 heure d’utilisation d’un jet-ski deux temps pollue autant que 70000 miles d’une voiture essence (110000 kms), ce qui me parait exagéré.
D’autres parlent de 10 litres d’essence non consommée rejetée pour 2 heures d’utilisation, ce qui me parait plus proche de ce que j’avais en tête (10% de rejets), et ce sont pourtant des sources comme les affaires maritimes de californie, pourtant peu réputés pour leur militantisme écolo.
Même si j’ai quelques vagues souvenirs d’école d’ingénieur selon lesquels le rendement d’un moteur 2 temps est merdique,
j’aimerais bien savoir la part de produits de combustion rejetés, dans l’air et dans l’eau.
Une information absente des sites de constructeurs consultés laisse la part libre aux phantasmes..
De même, je ne connais pas la part des moteurs 2 temps dans l’utilisation des jet-ski pour le surf tracté : j’ai lu le chiffre de 70% de moteurs quatre temps, si quelqu’un peut m’éclairer là-dessus…

Bruit
Quelle joie de passer un après-midi à la plage sous les 80 décibels d’un jet -ski !
voire cette étude complète sur la pollution sonore.
jetski noise

Dangerosité
Les jet-skis sont sensés rester à 300 mètres du littoral.
Pour rentrer dans la bande des 300 mètres, ils doivent utiliser les chenaux s’il y en a ou ne pas dépasser les 5 noeuds.
Autant dire rapé pour du tow-in dans nos beach break..


Mauvais goût

Pour finir, une dernière raison, et non des moindres : les utilisateurs de jet ski finissent par ressembler à ça ->
lagaf
flippant.

7 réflexions au sujet de « Quelques raisons d’interdire le tow-in »

  1. hervé

    C’est clair vous des jaloux !!!

    Les beauf c’est belle et bien vous…

    Et avant de balayer la porte des autres balayer la votre !!!!

    Vos propos sont honteux, et j’en suis sur que vos polluer plus que les pratiquant de jet ski !!! et les bateaux vous en faite quoi ?!! c’est purement de la jalousie…

    Hervé

  2. hervé

    Oui c’est totalement crédible !!!

    Tu fait pas vroum vroum toi aussi ?!!!

    Ca me fait bien car certaine personne ce permette toujours de critiquer mais j’en suis sur que derrière leur pseudo il se cache une personne qui roule en gros 4×4 et qui pollue plus que les jetskieurs.

    A bon entendeur

  3. JM

    Les jet ski a hossegor a droite de la graviere ne respectent rien. Il passent a 20m des surfeurs, reviennent vers capbreton en coupant a travers la zone de surf, c’est a dire entre la plage et la ou les series cassent….
    C’est du n’importe quoi. Il faut a tout prix porter plainte et se mobiliser pour eliminer ce feau, ou du moins le controler… sans parler du clapot generer par les jet skis et l’essence a la surface de l’eau qui nuisent aux surfeurs, il y a la pollution sonore qui nuit aux promeneurs et meme a ceux qui habitent face a la mer avec du double vitrage (mon cas).
    evidemment le probleme ne s’arrete pas la. Le bruit pertube enormement la vie sous marine. En Californie, les jet ski ont ete bannis en californie du nord pour des raisons ecologiques. Ce qui ne plait pas beaucoup aux surfeurs de gros qui font du tow-in a Ghost Tree… Cela dit a Maverick, la resistriction n’a pas ete applique vu la reputation de l’endroit et les interets economiques…

    HOssegor n’est pas Maverick, loin de la, et il ne faut pas que ca devienne un cirque pour les jet skis.. leur manque de respect va sans doute leur couter cher car ils verront leur « sport » banni des cotes landaises si ca continue.

Laisser un commentaire